Petite école d’évangélisation – L’Épiphanie Enregistrer au format PDF

Jeudi 3 janvier 2019 — Dernier ajout dimanche 23 décembre 2018
0 vote

Un signe dans le ciel pour des mages en quête de Dieu

Les mages étaient des chercheurs de Dieu venus de l’Orient aux pensées multiples ; ici, point de parole angélique mais, un signe, une étoile pour guider leur recherche (cf Mat 2,2), une étoile dont il faudra fidèlement suivre le cours comme pour prendre le temps de purifier et d’affiner cette recherche.

La quête des mages ne fut pas sans quelques hésitations ; il leur fallut même, chemin faisant, interroger Hérode et ses scribes (cf Mat 2, 4). Mais l’arrivée fut décisive : soudain l’étoile suspendit son cours, l’Enfant avec Marie étaient là ; ce fut une très grande joie (cf Mat 2, 10), la certitude que leur longue recherche trouvait en Jésus sa réponse.

Les mages avaient emporté des présents pour les offrir à ce roi du ciel. Bien sûr ils allaient les lui offrir, or encens et myrrhe au symbolisme si fort ; mais, auparavant ils s’offrirent eux-mêmes et cela était d’un plus grand prix, ils se prosternèrent et adorèrent l’Enfant Jésus (cf Mat 2, 11).

Puis ils repartirent, par un autre chemin nous dit l’évangéliste (cf. Mat 2, 12) : il ne s’agissait pas seulement d’éviter Hérode mais bien plus de suivre désormais le chemin, Jésus lui-même qu’ils venaient de reconnaître et d’adorer.

Évangéliser, c’est ainsi permettre à celui qui recherche, même inconsciemment, le vrai Dieu d’être accompagné, soutenu et aidé jusqu’au moment de la rencontre bienheureuse qui détermine pour lui un chemin nouveau de vie à la suite du Christ.

Mgr Patrick Le Gal
Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires