Noël de A à Z Enregistrer au format PDF

Lundi 10 décembre 2018 — Dernier ajout mardi 11 décembre 2018
0 vote

Fête de la joie, fête de l’enfance, voici Noël de la première à la dernière lettre de l’alphabet.

A comme Âne, celui qui, avec le bœuf, réchauffe l’enfant
 
B comme Bethléem, la ville de Noël
 
C comme Crèche
 
D comme « Douce Nuit », la chanson de Noël
 
E comme Emmanuel, Dieu avec nous
 
F comme Frayeur : celle des bergers à la vue des anges qui leur annoncent la naissance du Sauveur
 
G comme «  Gloire à Dieu », entonné par les anges
 
H comme Hérode, qui voulut faire périr l’enfant
 
I comme Incarnation, le mystère de Dieu fait homme
 
J comme Joseph, le père adoptif de Jésus
 
K comme Khalife : nul ne sait si les mages étaient khalifes ou rois, mais on dit qu’ils venaient d’orient
 
L comme Langes, le premier vêtement de Jésus
 
M comme Marie, qui devint la mère de Dieu en cette belle nuit
 
N comme Noël ou Nativité
 
O comme Or, le cadeau des mages, avec l’encens et la myrrhe
 
P comme Premier-né : « Elle mit au monde son fils premier-né », note l’évangéliste Luc (2, 7)
 
Q comme Quirinus, gouverneur de Syrie, au moment du recensement ordonné par César Auguste (Luc 2, 2)
 
R comme Roi des juifs : « Où est le roi des juifs qui vient de naître ?  » demandent les mages à Jérusalem (Matthieu 2, 2)
 
S comme Sapin, le roi de la fête en nos pays
 
T comme Tente : «  Il est venu habiter parmi nous » (Jean 1, 14) signifie littéralement, en grec : il est venu planter sa tente chez nous
 
U comme Unique : la naissance du Christ est un événement unique dans l’histoire de l’humanité
 
V comme Verbe qui s’est fait chair, ainsi que le raconte Jean
 
X comme la forme des étoiles qui brillent dans le ciel
 
Y comme Yeux, les yeux de Marie qui découvre le Messie : l’émerveillement d’une jeune maman qui découvre son enfant et la joie d’une croyante qui découvre l’Emmanuel
 
Z comme Zénith. En effet comme le dit saint Jean 1,14 : « Le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous. Et nous avons vu sa gloire, celle qu’il tient du Père comme fils unique ».

Ainsi Noël, c’est la manifestation de la gloire de Dieu en son apogée.

À tous petits et grands, JOYEUX NOËL !

Abbé Joseph Houzé