Homélie - mariage princier d’Angleterre Enregistrer au format PDF

Vendredi 25 mai 2018
0 vote

Sermon du révérend Michael Curry prononcé au mariage de Harry et Meghan Markle, samedi 19 mai à Windsor.

Homélie du mariage de Meghan Markle et du prince Harry.

Nous venons d’entendre le cantique de Salomon : « Met moi comme un sceau sur ton cœur, comme un cachet sur ton bras, l’amour est fort comme la mort et la jalousie est inflexible comme les enfers ». Leurs embrasements sont des embrasements de feu et une flamme de l’éternel. Beaucoup d’eau ne pourrait éteindre cet amour-là et les fleuves, même, ne pourraient pas le noyer.

Martin Luther King a dit un jour : « Nous devons découvrir les pouvoirs de l’amour et ses pouvoirs de rédemption. Lorsque nous découvrirons ce pouvoir, nous pourrons transformer ce monde pour en faire un nouveau. Un monde d’amour car l’amour est la seule voie ». L’amour est plein de pouvoirs, ne sous-estimez pas le pouvoir de l’amour. Ne soyez pas trop sentimentals non plus. Oui, il y a du pouvoir dans l’amour. Si vous ne me croyez pas, pensez à la première fois où vous êtes tombés amoureux. Le monde entier est centré autour de vous et de votre bien-aimé. Du moins, vous en aviez l’impression. Il y a donc un véritable pouvoir de l’amour. Pas seulement dans ses formes romantiques mais surtout dans toutes ses formes.

Lorsqu’on sait que l’on est aimé, lorsque quelqu’un a de l’affection pour vous et que vous le savez, lorsqu’on est amoureux, lorsqu’on montre son amour, on se sent bien. Il y a ce petit quelque chose qui nous fait nous sentir bien. Il y a une bonne raison derrière tout ça. Tout cela est lié à la source de l’amour. Nous avons été créés par le pouvoir de l’amour. Nos vies doivent être menées en raison de cet amour. Voilà pourquoi nous sommes présents ici aujourd’hui.

Finalement, la source de l’amour, c’est Dieu, lui-même. La source de toute notre vie. Un vieux poème médiéval dit que lorsque l’on trouve le véritable amour, c’est Dieu qui est derrière cet amour. Dans le testament, il est écrit : « Aimons nous les uns les autres car l’amour est Dieu et ceux qui sont amour sont les fils de Dieu. Ceux qui n’ont pas d’amour ne connaissent pas Dieu car Dieu est amour ». Il y a du pouvoir dans l’amour… Le pouvoir de soigner, le pouvoir de libérer, un pouvoir unique. Il y a un pouvoir dans l’amour. Le pouvoir de nous montrer la voie. « Mets moi comme un sceau sur ton cœur, un sceau sur ton bras car l’amour est aussi fort que la mort. »

Mais, l’amour, ce n’est pas seulement un jeune couple. Le pouvoir de l’amour est démontré par le fait que nous sommes tous réunis ici. Deux jeunes personnes sont tombées amoureuses et nous sommes tous réunis autour d’eux. Mais il ne s’agit pas que d’un jeune couple. Il y a plus que cela. À une occasion, Jésus devait résumer l’essence des leçons de Moïse. Il a utilisé les écrits hébreux et il a dit qu’il fallait aimer Dieu avec tout son cœur, toute son âme, tout son esprit, toute sa force.

Voilà le premier commandement, le deuxième est le suivant : ’Aimez votre voisin comme vous vous aimez vous-même’. Et ensuite, sur la base de ces deux commandements, l’amour de Dieu et l’amour de votre voisin, sur cette base dépendent tous les autres commandements, toutes les autres lois, tout ce qui a été dit par les prophètes, tout ce qui a été dit dans la Bible, tout ce que Dieu a voulu dire au monde. Aimez Dieu, aimez vos voisins et aimez vous vous-même.

Quelqu’un a dit un jour que Jésus a commencé le mouvement le plus révolutionnaire de l’histoire. Un mouvement qui était fondé sur l’amour inconditionnel de Dieu pour le monde. Un mouvement qui demandait au peuple de vivre cet amour. Et ainsi, de changer, non seulement, leur propre vie mais aussi la vie du monde entier. Voilà le vrai pouvoir de l’amour, le pouvoir de changer le monde entier.

Si vous ne me croyez pas, des esclaves américains ont, eux-mêmes, expliqué la dynamique du pouvoir de l’amour, ce pouvoir de transformation de l’amour. Ils disaient, même pendant leur captivité, que la spiritualité pouvait les soigner, les réconforter. L’amour peut soigner toutes les âmes. Ils expliquaient d’ailleurs que si on ne peut pas prier, il suffit de raconter l’amour de Jésus, que Jésus est mort pour nous sauver. Voilà ce que signifie l’amour. Il est mort pour tous nous sauver. Il n’est pas mort pour se sauver lui-même. Jésus n’a pas reçu de doctorat pour sa mort. Il n’a reçu aucun honneur, il s’est sacrifié pour le bien des autres, pour le bien du monde, pour nous.

Voilà ce qu’est l’amour, l’amour n’est pas égoïste. L’amour, c’est aussi sacrificiel et ainsi, l’amour peut être rédemption. Cette générosité de l’amour rédempteur peut changer des vies. Il peut changer ce monde. Si vous ne me croyez pas, réfléchissez-y pendant quelques secondes. Imaginez un monde dans lequel l’amour est la voie à suivre. Imaginez nos familles dans un monde dans lequel l’amour serait la voie à suivre. Imaginez nos communautés dans un monde où l’amour serait la voie à suivre. Imaginez des gouvernements qui suivraient la voie de l’amour. Imaginez des entreprises qui suivraient la voie de l’amour. Imaginez ce vieux monde fatigué qui suivrait la voie de l’amour, de façon généreuse, sacrificielle, rédemptrice.

Si l’amour est la voie à suivre, aucun enfant ne devrait se coucher en ayant faim. Si nous suivions la voie de l’amour, on ne laisserait pas tomber la justice. Si l’amour était la voie à suivre, la pauvreté serait une chose du passé. La Terre serait un sanctuaire. Si l’amour était la voie à suivre, nous poserions nos armes pour comprendre le monde et arrêter de faire la guerre. Si l’amour est la voie à suivre, il y a beaucoup de bonnes choses à faire. Car si l’amour est la voie à suivre, nous pouvons nous traiter les uns les autres de la meilleure des façons comme si nous étions une famille. Si l’amour est la voie à suivre, nous savons que Dieu est notre source, que nous sommes des frères, des sœurs, des enfants de Dieu.

Mes frères, mes sœurs, il s’agit là d’un nouveau paradis, une nouvelle planète, un nouveau monde, une nouvelle famille. Permettez-moi de vous dire que Salomon avait raison dans l’Ancien Testament. Je vais maintenant m’arrêter là car nous devons continuer avec ce mariage.

L’un des plus grands esprits du 20e siècle, un prêtre catholique roumain, a notamment écrit, sur la base de son bagage scientifique et théologique, que l’invention du feu était une des inventions les plus importantes de l’histoire de l’humanité.

Le feu a permis d’ouvrir la voie à la civilisation humaine. Le feu a permis de cuire les aliments, d’avoir de bonnes conditions sanitaires, de limiter les maladies, de réchauffer l’environnement et de permettre la migration humaine aux quatre coins du monde. Il n’y aurait pas eu d’âge du bronze, ni d’âge du fer, ni de révolution industrielle sans le feu. Il n’y aurait pas eu toutes ces nouvelles technologies. Quelqu’un est venu en voiture aujourd’hui ? Veuillez lever la main. La voiture est possible grâce au moteur à combustion, grâce au feu. Jésus a marché sur l’eau mais moi, je n’ai pas marché sur l’océan Atlantique pour venir jusqu’ici. C’est l’avion qui me l’a permis. Le feu nous permet, aujourd’hui, d’utiliser Twitter, Facebook, Instagram, d’envoyer des e-mails… C’est le feu qui a rendu tout cela possible. C’est une des plus grandes découvertes de l’Histoire.

Si l’humanité peut apprivoiser et capturer l’énergie de l’amour alors, pour la seconde fois de notre Histoire, nous découvrirons le feu. Nous devons trouver le pouvoir rédempteur de l’amour et lorsque nous l’aurons découvert, nous rendrons ce vieux monde meilleur. Nous le transformerons.

Mon frère, ma sœur, que Dieu vous aime, que Dieu vous bénisse et que Dieu nous protège tous dans les mains puissantes de l’amour.

Michael Curry, évêque et président de l’église épiscopalienne américaine

Source ; Closer