Au revoir père André Perrrot - Erquy-Fréhel Enregistrer au format PDF

Vendredi 5 octobre 2018
0 vote

Cher père André Perrot,

La communauté paroissiale d’Erquy-Fréhel, vous remercie chaleureusement pour ces dix années passées au service de cette paroisse, pour prier et célébrer, nous aider à vivre l’Évangile et annoncer cette bonne nouvelle.

Chaque paroisse est unique, elle a son histoire, sa culture, son fonctionnement, ses habitudes.

A votre arrivée, celle-ci vivait une période douloureuse :
Son curé, le père Patrick Gautier, étair depuis un an, paralysé par un mal implacable qui devait l’emporter. Il aura été le dernier curé résidant à Erquy. Le nouveau curé sera « un curé partagé » avec la paroisse voisine de Pléneuf, ou il résidera.

La paroisse avait alors une bonne présence religieuse : le père Benoît Legrand, bien que retraité était toujours au service de Fréhel. Trois prêtres retraités retirés dans la paroisse rendaient des services, Allan Veness s’apprêtait à devenir diacre catholique, cinq religieuses en communauté à Erquy.et en période estivale le renfort de 2 prêtres africains .

Il y a aussi une riche vie associative : les bénévoles sont investis dans tous les services de la paroisse, autour de l’EAP, avec la coordination du secrétariat paroissial.

Le territoire possède un important patrimoine religieux : ses églises ont été régulièrement rénovées au cours des 30 dernières années.

Les chapelles, grâce à leurs associations sont en bon état et revivent à travers pardons et fêtes.

Vous avez valorisé ce patrimoine par la rénovation du chœur et le nouvel autel de l’église d’Erquy, financé par la paroisse, le cinéma est devenu communal permettant à l’AD de St Brieuc de devenir propriétaire du presbytère qui va être transformé en Maison Paroissiale :Hélas le retard pris par des imprévus, ne vous permettra pas d’en voir la réalisation.
Enfin les locaux de l’école ND qui appartenaient à l’ACCF sont devenus propriété d’une association diocésaine qui les mettra a la disposition de l’école à l’aide d’un bail emphytéotique. Cette école va ouvrir une nouvelle classe à la rentrée.

Mais au fil des années, d’importants changements vont se produire : le père Benoît va rejoindre la maison de retraite du Cèdre, où il décèdera quelques années plus tard. les trois prêtres retraités vont disparaître à leur tour, Allan va repartir dans son Angleterre natale, .. et les religieuses vont quitter une à une la communauté jusqu’à sa fermeture. Malgré cela, vous avez tenu à assurer des célébrations régulières dans tous les relais : tous les dimanches à Erquy, toutes les trois semaines dans les autres relais, ceci grâce à la présence du père Joseph Houzé, retraité sur la paroisse de Pléneuf et des pères Bernard Le Gal, aujourd’hui décédé et Jean Basset, qui célébrait encore dans cette église, il y deux semaines. Ces célébrations sont au plus près des ge ns, souvent âgés ou ayant des problèmes pour se déplacer, il faut noterainsi celles des Ephad et Maisons de retraite permettent en plus de faire une communauté vivante.

La baisse de la pratique religieuse, surtout chez les jeunes, a toujours été votre souci :Les effectifs des enfants catéchisés baissent d’années en années : d’où votre action auprès des fiancés : la famille chrétienne.est le terreau dans lequel va s’enraciner la foi des jeunes enfants.

Pour donner un élan nouveau à notre église diocésaine, notre évêque, Mgr Moutel nous a invités à choisir l’Espérance en organisant un synode diocésain.

Une douzaine d’équipes de notre paroisse a travaillé durant toute une année, pour réfléchir et émettre des propositions pour l’avenir de notre église diocésaine.. Notre Evêque a promulgué 36 lois synodales :

Avec les EAP de Pléneuf et d’Erquy nous en avons retenu plusieurs surtout direction des jeunes en proposant l’embauche d’ un responsable de catéchèse, au service des trois paroisses de Pléneuf, Erquy, Matignon.

Une page se tourne : Nous allons faire partie d’une communauté qui comprendra trois paroisses : PEM comme Pléneuf Erquy Matignon. Ou bien Pléneuf Matignon ?

Comme dans les communautés de commune, la tendance est de mutualiser, pour faire des économies d’échelle.

Erquy-Fréhel est une paroisse importante : comme ses sœurs du bord de mer, elle bénéficie de l’apport touristique.

En été, mais aussi pour toutes les grandes fêtes, nos célébrations sont bien suivies avec nombre d’ados et d’enfants !

La Maison Paroissiale est un lieu de rencontre et d’écoute dans une paroisse ou il n’y a pas de prêtre résident. c’est là aussi que se retrouvent les bénévoles (une centaine de personnes chaque année à la soirée des Forces vives) autour d’un secrétariat qui en assure la coordination.

Nous espérons qu’ Erquy-Fréhél restera une paroisse à part entière !!

Quant à vous, cher pére André, comme vous l’avez rappelé lors de votre jubilé sacerdotal le 1er juillet dernier à Bienassis, l’engagement au service du Christ est pour la vie.

Vous allez résider dans votre maison familiale et rendre des services à la paroisse de Plouha-Paimpol.

Lorsque vous célèbrerez à l’île de Bréhat, vous regarderez vers nos caps, et vous penserez peut-être à nous !!

Vous pourrez alors vérifier la véracité du dicton des pêcheurs bréhatins « Lorsqu’on voit bien Fréhel, c’est qu’il va pleuvoir !! Quand on ne voit plus Fréhel, c’est qu’il pleut déjà !! »

Bon vent et Kénavo !!

Nous nous retrouverons à la salle paroissiale pour le verre de l’amitié préparé par l’EAP. Ce sera l’occasion de vous remettre un cadeau-souvenir de la part de la paroisse.!

ERQUY le 1er septembre 2018