Conférence - « en régime de laïcité »

jeudi 19 mai 2016
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 41%

Être visage de miséricorde en régime de laïcité

vendredi 20 mai à 20h45

Cathédrale de Tréguier

Reçu dans la cathédrale par la Paroisse de Tréguier et par le Fonds St Yves, le juriste et chrétien engagé Grégor Puppinck donnera une conférence sur le thème « être visage de miséricorde en régime de laïcité » ; il témoignera aussi de son travail auprès des instances européennes, des enjeux, de quelques réussites
En cette période politique troublée qui précède les primaires de la droite française (novembre) et les échéances électorales 2017, il est utile que, citoyens et chrétiens, nous « creusions » ensemble les raisons d’agir ; c’est pourquoi toute personne engagée ou non dans divers champs de la vie sociale, juridique, politique, religieuse, est invitée à cette rencontre

« Servir chaque jour notre prochain »

« Quels projets, quelle société avons-nous à proposer ? Le peuple s’éloignerait-il d’une Église qui n’aurait plus rien de neuf à proposer ? Les chrétiens seraient expulsés de l’histoire et condamnés à protester contre les progrès et les changements, comme un chien qui aboie au bord de la route sur les voitures qui passent. Tant mieux ! […]
C’est tant mieux car il faut arrêter de vivre dans le futur, de penser en termes de projets, de promesses et de progrès : les chrétiens n’ont pas à imaginer un monde meilleur, mais à rechercher concrètement chaque jour, à l’exemple du Christ, leur salut et celui de leurs frères.
Ne vivre que dans et pour le futur, dans la crainte, le rêve et l’insatisfaction est la terrible maladie de l’homme moderne. La croissance économique, qui est désirée pour elle-même et constitue actuellement la principale finalité de l’action politique, est aussi un progressisme, mais purement matérialiste.
Les chrétiens ne doivent pas être gênés de ne plus avoir de projet, vision progressiste de l’avenir. Au contraire ! Il faut vivre le présent, de façon concrète et pragmatique, et se demander ce que nous pouvons faire hic et nunc. Notre seul projet doit être notre prochain, ainsi d’ailleurs est réalisée la royauté sociale du Christ qui ne doit pas être future, mais actuelle.
Cherchons donc ce que nous pouvons faire concrètement pour notre prochain. Ce sont des préoccupations concrètes qui ont rendu chrétienne la société européenne : instruire et éduquer les enfants, soigner les malades, secourir les pauvres. Le but n’était pas d’abord de changer la société, mais de permettre à chacun de se sanctifier. »

(Extraits d’une tribune parue dans Famille Chrétienne, 03/10/2013)

Gregor Puppinck

 [1]


[1Directeur du centre Européen pour le Droit et la Justice

Expert auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme
auteur de « La famille, les droits de l’homme et la vie éternelle »


Commentaires

Bouton Contact image J�sus

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123