Ces jeunes qui font bouger l’église

samedi 14 mai 2016
par  Anne-Marie Barbu
popularité : 30%

Lisa Ripert, l'art au service de la rue


Lisa Ripert, 20 ans, est responsable d’un atelier-théâtre ouvert à des personnes fragilisées dans une paroisse à Paris

Elle ouvre grand les yeux, Lisa Ripert, au moment d’expliquer les raisons de ses engagements bénévoles successifs – chez les petits frères des Pauvres, au Secours populaire, au Secours catholique… – depuis l’enfance. « C’est naturel, cela ne s’explique pas », s’anime cette Franco-Croate qui se décrit elle-même comme un « drôle d’oiseau ». « J’ai toujours été sensible aux personnes qui ne rentrent pas dans les cases de la société », ajoute-t-elle en précisant que le fait d’avoir une petite sœur autiste a peut-être joué dans cette sensibilité.
Depuis bientôt deux ans, cette étudiante à l’Institut catholique de Paris est responsable, bénévolement, de l’atelier-théâtre ouvert aux personnes les plus fragiles, lancé en lien avec le Secours catholique par le P. Philippe Marsset, curé de Notre-Dame de Clignancourt, à Paris. Le principe ? Préparer et monter avec des personnes de la rue, des personnes âgées isolées ou encore des migrants, un spectacle de théâtre qui se tient à la fin du mois de mai (le 27, cette année). « L’art est souvent un moyen pour eux de se sentir exister autrement que dans la précarité. Cela leur permet aussi de se revaloriser, d’avoir un objectif, de créer du lien avec d’autres ou même de perfectionner leur connaissance de la langue française », explique celle qui suit des cours de théâtre et de danse, depuis l’âge de 4 ans. Et qui confie, tout de même, réaliser un rêve « en servant à quelque chose » tout en transmettant ses passions.


Isabelle Demangeat

Source La Croix du 13 mai 2016


Documents joints

OpenDocument Text - 56.7 ko

Commentaires

Bouton Contact image J�sus