L’Église de notre diocèse est toujours en marche

mercredi 27 avril 2016
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 23%

Le dimanche 6 mars, s’est tenue la première assemblée synodale au sanctuaire marial Notre-Dame-de-Toute-Aide, à Querrien (La Prénessaye), en présence de Mgr Moutel.

Plus de 300 personnes ont participé à ce grand événement dans un climat de joie et de paix, ponctué de temps de prière et de réflexion.

« C’est un plaisir de pouvoir mettre des visages sur des noms. Nous sommes à présent une assemblée de chair », s’est exprimée Régine Chardonnet, secrétaire générale du synode, en ouverture de cette première assemblée. « Ce synode s’ouvre dans un esprit d’écoute de l’autre et de bienveillance. » Mgr Denis Moutel a conclu la matinée par une messe qui se voulait porteuse d’espoir : « Pour guetter le jour, n’ayons pas peur de regarder la nuit comme elle est vraiment. Pour parler d’espérance, n’ayons pas peur de suivre Jésus jusqu’au bout, lui qui nous a rejoints dans nos défaites et nos déroutes. Pour choisir l’espérance, nous ne voulons pas être des serviteurs craintifs. »
L’Évêque de Saint-Brieuc a également rappelé dans son homélie les mots du Pape François tenus lors du cinquantième anniversaire de l’institution synodale des évêques, en octobre 2015 : « Une Église synodale est une Église de l’écoute, avec la conscience qu’écouter est plus qu’entendre. »

Durant l’après-midi, le Père Gérard Le Stang, secrétaire général-adjoint de la Conférence des évêques de France et accompagnateur spirituel du synode, a souligné qu’un synode était « une sorte de pèlerinage que l’on vit ensemble ».
Il s’est longuement exprimé sur les notions de « discernement » et de « reconnaissance », avant que les participants ne puissent à leur tour débattre en petits groupes.
« Le discernement de l’appel de Dieu est un choix qui se fait dans le temps » explique Guénolé Moutel, jeune séminariste. « Mais je pense que toutes les formes de discernement doivent s’inscrire dans la durée. »
Pour son voisin de chaise, également séminariste et membre de l’Hospitalité Notre-Dame-de-Lourdes, ce qui lui a donné l’envie de s’engager à la suite du Christ aura été de « se mettre au service des autres. J’ai reçu mille fois plus que ce que j’ai pu donner moi-même ! »

 Un synode placé sous le signe de l'espérance

« Heureux de notre Baptême et de notre vie avec le Christ, mais parfois désorientés par les incertitudes de ce temps », ce synode apparaît comme un événement « de première importance », comme le soulignait Mgr Moutel durant la messe chrismale du 31 mars 2015.
« Le dialogue avec les habitants des Côtes-d’Armor, chrétiens ou non, sera important pour enrichir notre regard. » Ce synode sera « l’affaire de tous » et doit être préparé « avec confiance ».

Pour Régine Chardonnet, cet événement revêt un caractère « exceptionnel » par les enjeux qu’il représente.
Durant cette journée, le père Le Stang a appelé l’auditoire à ne « pas être victime » de notre temps, mais plutôt de « rendre compte de l’espérance qu’il y a en nous ».
Corentin Tugdual, 17 ans, membre d’une équipe liturgique et élu à l’assemblée synodale pour la Paroisse de Lannion, se dit « très satisfait de cette journée, dans la joie de voir la diversité des représentants ». Ce lycéen breton est également fier de se dire que « nous formons tous une Église ». Les participants ont « des parcours de vie différents, mais nous sommes tous en chemin vers le Christ ! » Pour Corentin, comme pour de nombreux participants, le synode est « bien parti ». « Il révèle que l’Église de notre diocèse est toujours en marche », ce qui représente « une preuve de notre espérance ».

Mgr Moutel s’est réjoui de cette première assemblée synodale durant laquelle les participants ont pu se réunir « en présence de Dieu » : « Parce que tous les commencements sont importants, la tonalité de cette ouverture marquera la suite du synode », a-t-il ajouté. Dès les premières lueurs du jour, l’Évêque a été marqué par la lumière qui se dégageait aux abords du lieu de rencontre. « Le beau temps fut au rendez-vous. Sans forcer le signe, j’y ai vu l’annonce d’une belle assemblée », a-t-il souligné. « De cette première session de l’assemblée du synode, ma première perception fut météorologique : tandis que je parcourais les dernières centaines de mètres en descendant vers le hameau de Querrien, les bancs de brouillard se déchiraient et un soleil prometteur éclatait déjà sur les champs et les toits des maisons ».
De cette journée riche en réflexion, « la diversité attendue était au rendez-vous, s’est-il félicité, mais aussi une bonne disponibilité pour l’échange ».

Justine Guilbaud
Chiffres
  • Assemblée synodale : 79 membres de droit, 50 membres nommés, 195 membres élus.
  • Équipes de réflexion : une quarantaine d’équipes « enfants », une centaine d’équipes « jeunes », près de 700 équipes « adultes », soit plus de 5 000 personnes en mouvement (chiffres non définitifs).
  • Tranche d’âge des participants : de 17 à 93 ans.
Marche synodale
Du dimanche 18 septembre au samedi 24 septembre 2016
Dans le cadre du synode diocésain, notre évêque Mgr Denis Moutel, va parcourir les 7 zones pastorales du diocèse pour aller à la rencontre des équipes synodales d’adultes et de jeunes, visiter des écoles, collèges, lycées, établissements de soins pour personnes âgées, entreprises, exploitations agricoles…
Les enfants et les jeunes seront associés à cette démarche.
Contact : Pastorale des jeunes : pastojeunes diocese22.fr
Enseignement catholique : odile.cherdo enseignement-catholique.bzh

Commentaires

Bouton Contact image J�sus
image Noel

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031