Le don de la confession

mardi 1er mars 2016
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 25%

Quelques questions posées au Pape François et les réponses qu’il a données :

Comment fait-on pour se reconnaître pécheur ? Que diriez-vous à quelqu’un qui n’a pas l’impression de l’être ?

Je lui conseillerais de demander cette grâce !
Oui, parce que même le fait de se reconnaître pécheur est une grâce. Une grâce qui nous est donnée. Sans la grâce, on peut tout au plus arriver à dire : j’ai mes propres limites, voici mes erreurs. Mais se reconnaître pécheur, c’est autre chose. Cela signifie se placer face à Dieu, qui est notre tout, en nous présentant à Lui, c’est-à-dire en Lui présentant notre néant, nos misères, nos péchés. C’est vraiment une grâce que l’on doit demander.

Une fois, vous avez affirmé que le confessionnal ne devait pas être un « pressing ». Qu’est-ce que cela signifie ? Que vouliez-vous dire ?

C’était un exemple, une image pour faire comprendre l’hypocrisie de ceux qui croient que le péché est une tache, qu’il suffit d’aller dans un pressing pour qu’on vous nettoie à sec et vous redevenez comme avant. Comme si on faisait nettoyer une veste ou une robe : on les passe à la machine et le tour est joué. Mais le péché est bien plus qu’une tache. Le péché est une blessure qui doit être soignée, pansée. C’est pour ça que j’ai utilisé cette expression.

Extraits du livre « Le nom de Dieu est Miséricorde » du Pape François.


Commentaires

Bouton Contact image J�sus

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123