Pourquoi fête-t-on la vie consacrée le 2 février ?

jeudi 1er février 2018
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 16%

La célébration de la vie consacrée, le 2 février, est une initiative de Jean-Paul II. Il a voulu placer les religieux sous les paroles du vieux Syméon qui remercie son Dieu d’avoir vu le salut de ses yeux quand il contemple Jésus nouveau-né que ses parents amènent au Temple pour le consacrer à Dieu, dans toute sa fragilité. « Mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël ». Il n’y a qu’une consécration, la consécration baptismale. Ceux que l’on appelle « consacrés » ou « religieux » ont choisi une manière spécifique de vivre leur baptême par le célibat et le partage de leurs biens.

Il s’agit d’apprendre, avec d’autres, à croire, aimer et espérer. Alors, le religieux choisit de se tenir là où Dieu manque, dans les nuits du monde, afin d’y guetter la venue du Seigneur. À la suite de Jean Baptiste, sa vie n’a de sens que si elle désigne le Messie puis s’efface derrière lui. Le service des plus pauvres prend là sa source.

Célébrer la vie consacrée le jour de la présentation de Jésus au Temple, c’est finalement, avec toute l’Église, signifier qu’il n’y a d’existence chrétienne qu’à déposer nos vies dans les mains des autres, pour remercier Dieu du cadeau qu’il nous a fait en faisant de nos existences sa maison.

Anne Lécu, religieuse dominicaine
Prions en Église – Février 2018

Documents joints

PDF - 13.3 ko

Commentaires

Bouton Contact image J�sus