Joie sur mes lèvres, louanges en ma bouche !

jeudi 30 novembre 2017
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 26%

Le mois de décembre est souvent très attendu par tous. Plusieurs raisons le justifient. Il annonce la fin d’une année, offre un temps de soupir, conduit à la célébration d’un mystère. Approchons point par point ces motifs d’action de grâce.

 Une année va, s'achevant…

Peu à peu, baissent les éclairs étincelants de l’année 2017. Elle a été scandée sans doute par des événements aussi bien heureux que malheureux. C’est l’heure du bilan. Tout bilan fructueux se fait dans une perspective de décisions valorisantes. Comme Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, il nous revient de murmurer sans cesse « Tout est grâce ». Cet acte convie chacun de nous à une mission minutieuse selon laquelle un travail objectif s’impose. L’Évangile du bon grain et de l’ivraie s’offre à nous ici comme une source de discernement. Cette belle parabole fait allusion au tri. Le fait que, dans l’Évangile selon Matthieu, au chapitre 13, la parabole du filet suive celle du bon grain et de l’ivraie, est très suggestif. Il s’agit concrètement de prendre des résolutions pour enterrer ou dépasser le négatif, travaillant à valoriser davantage le positif. C’est un acte élogieux qui maintient toujours dans la dynamique du beau et du rayonnement permanent de sa relation avec le Seigneur et avec les autres. Allons réfléchir alors à ce travail.

 Venez à l'écart

« Venez vous-mêmes à l’écart, dans un endroit désert, reposez vous un peu » (Mc 6, 31).
Cet appel du Seigneur à l’endroit des apôtres après de rudes labeurs, s’inscrit aussi dans les motifs d’action de grâce du mois de décembre. « Cet écart » dans un endroit désert provoque indubitablement la rencontre et incite au témoignage. C’est le sens des vacances qui prolongent notre mission auprès des amis, des membres de nos familles, des gens d’autres communautés. Des démarches d’attention vers des structures d’accueil de nos frères et sœurs malades ou vivant dans la solitude rentrent aussi en ligne de convergence avec ce changement d’activité pour redonner la joie et la vie aux autres. Le mois de décembre apparaît ainsi comme un mois d’audace. Osons alors la rencontre à l’image de notre Dieu qui vient épouser notre humanité à travers le mystère de la nativité.

  Vivons Noël

« Dans le mystère de la Nativité, celui qui par nature est invisible se rend visible à nos yeux. Engendré avant le temps, il entre dans le cours du temps. » Lorsque Dieu prend la condition de l’homme, la nature humaine en reçoit une incomparable noblesse. Il devient tellement l’un de nous que nous devenons éternels. Voilà ce que nous fêtons à Noël.

« Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? » martèle le Psaume 8. Si Dieu s’est fait l’un d’entre nous, c’est que nous avons une dignité incroyable. Elle se doit d’être respectée, pour tous et à chaque étape d’une vie humaine, de son commencement à sa fin, quelle que soit sa fragilité. Dieu vient à nous pour exprimer son infini amour. Quel bonheur !

À la lumière de la naissance de Jésus, dans la pauvreté et la précarité, que nous soyons plus généreux dans le partage, plus attentifs les uns aux autres !
Que nous soit accordé d’entrer réellement dans la grâce de Noël !

Joie sur mes lèvres, louanges en ma bouche !


Père Prosper

Commentaires

Bouton Contact image J�sus
image Noel

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031