Pardons

par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 18%

Les pardons aujourd'hui comme hier

La terre bretonne a une longue tradition d’hospitalité, - celle-là même qui est à l’origine des Pardons, - ces grandes fêtes qui, chaque année, rassemblent la population d’ici et d’ailleurs.
Comme leur nom l’indique, les Pardons étaient une démarche de réconciliation.
Aujourd’hui encore, ils prennent forme sur leurs racines originelles : la solidarité et la Parole de Dieu.
Hier, - il y a déjà bien longtemps, - les paroisses étaient divisées en quartiers et en « confréries »dans lesquelles les gens se devaient aide et assistance [1]. Chaque confrérie se mettait sous la protection d’un saint et bâtissait sous son vocable une chapelle qui était le centre spirituel du quartier. Une ou deux fois par an, les habitants se réunissaient pour refaire l’unité de la confrérie et se donner le pardon des affronts et des déchirures.

Aujourd’hui, le Pardon garde le même visage. C’est une fête religieuse avec une Eucharistie, une procession, un repas festif suivi de jeux et de danses
bretonnes. Dans cette fête, chacun peut trouver sa place. C’est cela la tradition d’hospitalité.

En ce temps de vacances ou de loisirs, nous pouvons entrer dans cette même
dynamique, - celle des Pardons :

  • Être présent à l’autre, l’inviter et l’inclure à la fête.
  • Être attentif à ses besoins culturels, spirituels, matériels, et cela toutes générations confondues.
  • Rechercher la réconciliation.

Chacun peut trouver dans son environnement, - que l’on soit de passage, visiteur, habitant du quartier, organisateur … ou à bout de souffle, - les moyens d’être au service de la générosité, de la cordialité et de la gratuité.

Pour cela, il nous faut oser la fraternité, oser aussi .
« Donner une âme au temps libre ».

C’est l’affaire de tous.

Pastorale du tourisme
diocèse Saint Brieuc et Tréguer
Pardons
Pardon de Planguenoual Samedi 24 juin à 18h30
Pardon Sainte Barbe
Pardon de Saint Pabu Dimanche 16 juillet à 10h30
Chapelle de Saint Pabu
Plévenon Dimanche 16 juillet à 10h30
Fête de la mer à Saint Géran
Pardon de Saint Jacques Dimanche 23 juillet
à Saint-Alban,
En raison des travaux de rénovation de la chapelle, la messe du Pardon de Saint-Jacques sera célébrée en plein air :

  • rendez-vous à l’église de Saint-Alban à 10 h et marche vers la chapelle Saint-Jacques.
  • Arrêt à mi-parcours et lecture d’un évangile, suivi d’un court commentaire et reprise de la marche vers la chapelle pour la
  • célébration de la messe, à 11 h.
    Venez nombreux honorer Saint Jacques le Majeur et partager ce moment important pour notre communauté.
    À l’issue de la célébration, une buvette et une vente de pâtisseries seront proposées pour contribuer au financement des travaux de la chapelle
Pardon de la Chapelle du Vieux Bourg Dimanche 23 juillet à 10h30
suivi du verre de l’amitié à 12 heures avec la chorale allemande « ChoUrlaud » qui vient à la chapelle depuis 25 ans !
Pardon de Notre-Dame de la Garde Samedi 5 août
messe à 17 h, à la chapelle Notre-Dame de la Garde de Dahouët, suivie de la procession en direction de l’Oratoire de Notre-Dame de la Garde du port de Dahouët : liturgie de la Parole, bénédiction, sortie en mer, embarquement et jet de couronne de fleurs en mémoire des disparus en mer. Pardon présidé par le Père Denis Metzinger.
Pardon de Saint Michel Dimanche 6 août à 10h30 au port des Hôpitaux
Pardon de Saint Laurent Dimanche 6 août à 10h30
Chapelle Saint Laurent
Pardon de Saint Guillaume Dimanche 6 août, à Saint-Alban,

  • Rendez-vous à 10 h 15, à l’église de Saint-Alban.
  • Procession vers la chapelle Saint-Guillaume.
  • Arrêt à mi-parcours et lecture d’un évangile, suivi d’un court commentaire et reprise de la marche vers la chapelle pour la
  • célébration de la messe, à 11 h à l’Oratoire de Fleur d’Aulne.
  • Vente de pâtisseries à la sortie de la messe au profit de l’école Saint-Guillaume.

[1Ainsi, la veuve voyait-elle son champ cultivé par les voisins ou la « part du filet » de son mari défunt gardée sur son bateau.


Commentaires

Bouton Contact image J�sus