Quel enfant fêtons-­nous à Noël ?

mardi 17 janvier 2017
par  Jean Besnier
popularité : 38%

L’enfant tient dans nos fêtes de Noël une place importante : enfant Jésus de la crèche, enfants autour du sapin illuminé, enfants comblés de cadeaux. Les enfants finissent, dans la version la plus profane de Noël, par devenir l’objet même de la fête. Le plus souvent, nous cherchons simplement à retrouver, à travers leur regard émerveillé, un peu de notre enfance quand, à Noël, dans la profusion de cadeaux, de lumière, de nourriture et de réunions familiales, nous avions l’impression que se disait le rêve d’un monde pacifié et généreux.

Enfant, lumière, joie, rêve de paix, les ingrédients de Noël sont aussi réunis dans le début du chapitre 9 du prophète Isaïe où la tradition chrétienne a perçu l’annonce de la naissance du Christ.
Isaïe annonce une ère de paix souveraine et éternelle à un peuple qui se sent marcher dans les ténèbres. Dans le contexte historique du VIII siècle avant J.­C., l’horizon est obscurci par l’approche menaçante des Assyriens et l’occupation ennemie des contrées les plus au nord, Nephtali et Zabulon (Isaïe 8, 25). Les noms propres peuvent changer ainsi que les circonstances, mais nous voyons encore bien des ténèbres autour de nous et dans le monde.
Ce peuple en détresse qui se réjouit pour deux raisons. D’abord parce que Dieu est intervenu pour la paix en brisant les armes et instruments de l’oppression, joug, bâton et gourdin, et en détruisant par le feu l’équipement des soldats : et les manteaux roulés dans le sang (Isaïe 9,3). Ensuite parce qu’un enfant est né. « a vu une grande lumière » « les brodequins dont le piétinement ébranle le sol »

Un enfant peut­-il établir la paix ? Comment articulons-­nous ces deux raisons de se réjouir ? Sont-­elles consécutives l’une à l’autre ? Ce serait parce que Dieu a établi la paix que l’enfant pourrait naître et vivre son règne éternel. Mais la symétrie des formules invite à mettre ces deux événements en parallèle. Dans ce cas là, le moyen par lequel Dieu établit son règne de paix est la venue de l’enfant.

Mettre sur le même plan l’intervention de Dieu pour la paix et l’annonce de la naissance de l’enfant vient nous interroger sur notre conception de Dieu.
N’attendons­-nous pas souvent une intervention en force pour mettre fin aux bruits des armes et imposer la paix ? Briser les armes, brûler les bottes des soldats, il ne faut pas moins que ça pour mettre fin à la violence. N’attendons-­nous pas un Dieu majestueux aux actions efficaces et indiscutables ? Et voici simplement un enfant.

Cela semble bien dérisoire. Voici la force et la faiblesse de Dieu ramassées en quelques versets pour nous parler d’un Dieu qui ne conçoit pas la puissance à notre manière. Martin Luther disait : « Il est impossible de reconnaître Dieu sans dommage, ni par ton imagination et par tes spéculations, sinon en te tenant à sa crèche. Si tu suis le chemin inverse, si tu commences à réfléchir sur sa divinité, à la manière dont elle gouverne le monde… tu te casseras aussitôt le cou et tu tomberas du ciel. Mon cher n’escalade pas le ciel ! Va d’abord à Bethléem ! »

« Un enfant nous est né, un fils nous est donné. » On peut de plus remarquer la présence étonnante du pronom « nous » dans cette annonce, comme si finalement c’était à nous de recevoir cet enfant, de nous en occuper, de le faire grandir. Peut-être une image de ce que nous vivons dans notre foi. Saurons-­nous recevoir et faire grandir autour de nous et en nous cette foi en Christ ?

Noël nous invite à recevoir pleinement, à travers l’enfant de la crèche, la puissance de Dieu qui se révèle dans la faiblesse humaine. Noël nous invite à recevoir les enfants, les nôtres mais aussi ceux que nous rencontrons et croisons comme des dons qui nous sont confiés, pour leur transmettre et vivre la prophétie de paix d’Isaïe, d’un monde qui ne fonctionne pas selon la règle du plus fort mais où l’amour du prochain serait une loi vivante.

Odile Roman-Lombard,
pasteure de l’Eglise protestante unie de France à Fontainebleau

La Croix 24 12 2016


Commentaires

Bouton Contact image J�sus

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345