Action de grâce

jeudi 5 janvier 2017
par  Paroisses Erquy et Pléneuf
popularité : 23%

Au début du mois de janvier, il est de coutume de se souhaiter mutuellement une « bonne année ». La formule peut être banale, usée, dite et redite sans y prêter attention.
Depuis les événements violents de 2015, elle peut sonner étrangement. Comment faire en sorte que l’année soit « bonne » ? qu’est-ce qui nous garantit qu’elle sera meilleure que l’an dernier ?

Les vœux portent sur l’avenir, car il est incertain. Mais ils seront d’autant plus pertinents qu’ils procèderont d’une action de grâce au présent. Si nous savons reconnaître le don de Dieu, déjà là, ici et maintenant, nous serons d’autant plus prompts à partager cette grâce avec générosité. Souhaiter recevoir du ciel nous incite à donner nous-mêmes.

Pour enrichir la formule, nous pourrions reprendre celle qui se trouve au Livre des Nombres : « Que le Seigneur te bénisse et te garde. Qu’Il fasse rayonner sur toi son regard et te donne la paix ». (Nb 6, 24-26).
Il est d’abord question de bénédiction. Lorsque, comme aux premiers temps du monde, Dieu regarde sa Création, lorsqu’il « fait rayonner son regard » sur elle, il la trouve bonne. Non que le monde soit parfait. Mais il peut le devenir si se porte sur lui un regard de bonté.

Il est aussi question de paix. C’est ce à quoi tout le monde aspire. L’Évangile nous rappelle qu’elle est le fruit de la réconciliation. « Souhaiter du bien » s’étend jusqu’aux ennemis, ceux avec qui nous ne voudrions avoir aucune relation (Lc 6,27-28). Leur souhaiter du bien, c’est déjà rétablir un lien et constater peut-être que l’inimitié était moins forte qu’on ne pensait.

En ces temps de morosité, l’action de grâce est d’autant plus indispensable. L’atmosphère ambiante nous incite à tourner le regard vers l’insécurité, les désordres envahissants, la catastrophe annoncée. Nous risquerions de devenir aveugles à ce qui naît, toujours plus discrètement. Bénir Dieu pour le temps que nous vivons n’est pas toujours - spontané. Il est bon que des rappels nous en soient donnés, de temps à autre.

Père François Euvé, jésuite, théologien.

Commentaires

Bouton Contact image J�sus

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345