Dimanche 4 janvier 2015 — Dernier ajout lundi 5 janvier 2015

Les ruminants - feuillet du mois de janvier 2015 Enregistrer au format PDF

0 vote

Le prologue de l’Évangile de Saint Jean est une prière et une merveilleuse présentation de Jésus, totalement homme et totalement Dieu .

« Au commencement était le Verbe […]. Et le Verbe fut chair et il a habité parmi nous » (Jn 1,1 ;14)

Pour approcher ce texte, deux mots doivent être bien compris ;

  • La chair elle est corps elle désigne l’homme tout entier, dans sa condition de faiblesse, et dont la mort est la destinée.
  • Le Verbe : en grammaire, il exprime l’état ou l’action du sujet, donne sens et dynamique à la phrase ; dans l’Ancien Testament, il est l’expression d’une pensée, la Parole de Dieu ; il est Esprit ; chez saint Jean, il désigne le Christ, qui est appelé « logos » , parole, verbe en grec.

Le fils de Dieu est dans le sein du Père de toute éternité « le Verbe était Dieu »,

Comme Verbe, il exprime la pensée divine. Comme homme il est la manifestation de la sollicitude de Dieu

Le fils de Dieu, en menant avec nous une vie d’homme, nous montre le chemin qui mène au Père : « Moi, je suis le chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi » (Jn 14,6)

« Au commencement était le Verbe (…j. Et le Verbe fut chair et il a habité parmi nous ». (]n 1,1 ;14)

Voici quelques versets qui méritent qu’on les médite, qu’on les rumine.