Lundi 4 décembre 2017

Le pape estime avoir fait passer son message sur les Rohingyas Enregistrer au format PDF

0 vote

Vendredi soir à Dacca, le pape a rencontré un groupe de Rohingyas, leur demandant pardon pour « l’indifférence du monde ». « La présence de Dieu, aujourd’hui, s’appelle aussi Rohingyas », a-t-il lancé. Dans l’avion qui le ramenait à Rome, François a expliqué pourquoi il s’était abstenu de prononcer ce mot devant les militaires birmans.

Retrouvez l’article de Nicolas Senèze dans le journal La Croix du 4 décembre 2017, en cliquant sur le lien ci-dessous

Voir en ligne : https://www.la-croix.com/Journal/Le…