Jeudi 4 mai 2017 — Dernier ajout mercredi 3 mai 2017

Le « Notre-Père » en commençant par la fin Enregistrer au format PDF

0 vote

« La fin, c’est l’Amen ! » que nous risquons toujours d’esquiver, comme les derniers mots d’une phrase que l’on ne prend plus la peine d’achever tant on l’a fréquemment répétée. Commencer par « l’Amen » rompt avec l’habitude et ravive de ce fait l’attention à ce qui précède… et que l’on va dire.

Mais il y a plus. Essayez ! Vous trouverez à la prière du Seigneur une ampleur et une profondeur inattendues. Parce qu’en remontant « ainsi le Notre Père, on se trouve comme engagé sur un chemin qui s’offre à parcourir, une véritable ascension. Comme « une échelle de salut ».

Au point de départ, notre situation de pécheurs : « Ne nous laisse pas entrer en tentation, délivre-nous du mal ». Pour avancer, la nécessité de retrouver des forces : « Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ». Pour persévérer, lever les yeux vers le but : « Que ton règne vienne ». Tout cela pour atteindre la réalisation de ce qu’est en définitive notre vocation : nous jeter dans les bras du Seul qui puisse satisfaire notre besoin d’aimer et d’être aimé : « Notre Père ». C’est le parcours de l’enfant prodigue de l’Évangile.

Une ascension en quelque sorte ! Depuis la crevasse dans laquelle nous a fait tomber notre péché jusqu’à l’air libre du Royaume des Cieux.

Faites l’expérience I Le « Notre Père » récité à l’endroit reprendra aussitôt toutes ses couleurs. Vous le découvrirez à nouveau comme un jalon vers la rencontre de Celui « de qui tout vient et vers qui nous allons ».

AMEN ! C’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la Gloire ! Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. Que Ton règne vienne. Que Ton Nom soit sanctifié, Toi qui es aux Cieux, NOTRERE !

Mgr Émile Marcus