Lundi 4 décembre 2017

La visite du pape en Birmanie peut-elle y améliorer la situation interreligieuse ? Enregistrer au format PDF

0 vote

En Birmanie, le pape François a plaidé pour le dialogue interreligieux. Sa visite intervient en pleine « crise des Rohingyas », minorité à la fois ethnique et religieuse, persécutée à l’instigation des nationalistes extrémistes bouddhistes. Sans citer le nom de cette ethnie, même s’il l’a fait une fois arrivé au Bangladesh, deuxième étape de ce voyage asiatique, le pape a demandé le respect des droits de l’homme pour tous les Birmans.

Retrouvez deux interview Recueilli par Marie Malzac dans le journal La Croix du 4 décembre 2017, en cliquant sur le lien ci-dessous

Voir en ligne : https://www.la-croix.com/Journal/vi…