Samedi 6 octobre 2018

« J’ai soif de Toi. Viens ! »

0 vote

Dès la fête de Sainte Thérèse de Lisieux, patronne des missions et des missionnaires, le 1er octobre, s’ouvre le mois dédié à la mission « ad gentes » (ce titre en latin signifie « aux nations »).

Ce temps pastoral invite l’ensemble des fidèles catholiques à s’ouvrir à la dimension universelle de l’Église et à faire œuvre de charité et de fraternité avec nos frères et sœurs des cinq continents, notamment en participant à la quête du dimanche missionnaire mondial, le 21 octobre.

Le thème retenu par les Œuvres Pontificales Missionnaires pour ce mois d’octobre : « J’ai soif de Toi. Viens ! » nous invite aussi à être en communion avec les évêques réunis à Rome pour le synode sur les jeunes, la foi et le discernement des vocations.

Approfondissement de ce thème :

Dieu entretient des relations d’amour avec chacune de ses créatures ; on peut donc dire qu’Il « a soif » de chacune d’elles. Si cette phrase, « J’ai soif de toi, viens ! », peut être entendue comme une parole du Seigneur, elle est adressée à chaque être humain. Accueillie par chaque « disciple-missionnaire », cette parole engage, pour mieux prendre conscience de l’urgence de la mission chrétienne et de la responsabilité missionnaire qui incombe à chaque baptisé. En effet, il faut que tout être humain apprenne que le Seigneur « a soif » de lui. En accueillant la Bonne Nouvelle qui lui est annoncée, tout être humain prend conscience que lui aussi a soif du Seigneur, son Créateur et son Sauveur. Ce faisant, il perçoit mieux l’importance de la quête de sens de ses contemporains et les diverses expressions de leur attente du Salut.

Avoir soif, c’est faire l’expérience de la nécessité de l’eau. L’eau, c’est la vie et son symbolisme est fort, notamment quand on le rattache à la soif, aux pays et aux régions où elle manque. Elle est souvent présentée dans les mythologies comme un élément fondamental d’où toute vie a surgi. Elle est source de puissance de vie ; sans elle, la terre se transforme en désert aride, en pays de la soif et de la faim, où les bêtes, les végétaux et les êtres humains sont voués à la mort. Certes, les eaux de la mort sont terrifiantes ; les inondations engloutissent les vivants et dévastent la terre. Mais le Créateur est le Dieu de la vie et l’eau symbolise d’abord la vie, l’accueil et la purification. L’eau offre des possibilités de se laver, de faire la lessive, de se baigner, mais aussi de procéder à des ablutions cultuelles ; elle est utilisée pour le Baptême.

« J’ai soif de toi. Viens ! »
 
Seigneur Jésus, sur la croix, Tu as crié « j’ai soif »,
ultime parole avant de donner ta vie pour nous sauver.
Aujourd’hui, manifeste-nous encore ta miséricorde.
Donne-nous de reconnaître ton amour,
d’en vivre et de le rayonner autour de nous
en fidèles disciples-missionnaires.
 
Seigneur Jésus, nous aussi, nous avons soif de Toi,
de l’eau vive de ta Parole et de tes sacrements.
Qu’ils nous donnent la force de vivre la mission pour que,
de proche en proche, tous découvrent ton cœur
qui a tant aimé le monde et se laissent séduire par sa beauté.
Nous te le demandons à Toi qui règne pour les siècles des siècles.
Amen.
La quête du dimanche 21 octobre 2018 a le statut de « quête impérée universelle ». Cela signifie que la totalité de la quête, faite au cours de l’Eucharistie dominicale, est transmise directement et sans retenue aux Œuvres Pontificales Missionnaires.

C’est un acte liturgique : les offrandes représentent le fruit de nos travaux, comme l’exprime la prière eucharistique et notre participation au sacrifice du Christ. 

C’est un acte missionnaire car les offrandes collectées permettent à l’Église d’assurer sa croissance et d’annoncer l’Évangile.

C’est un acte universel  : tous les catholiques des cinq continents, même parmi les plus défavorisés, donnent en même temps pour la mission.

Avec les jeunes, portons l’Évangile à tous

Message du Pape François pour la journée mondiale des Missions 2018 -  PDF - 119 ko
Message du Pape François pour la journée mondiale des Missions 2018