Vendredi 30 septembre 2016 — Dernier ajout vendredi 23 mars 2018

Inauguration de la nouvelle Maison du diocèse Enregistrer au format PDF

0 vote

Annoncé depuis plusieurs mois, les services et mouvements de l’Église catholique des Côtes d’Armor, installés dans la Maison diocésaine, 1 place Saint Pierre ont déménagé en juillet pour rejoindre de nouveaux locaux. Ils sont à présent installés à la Maison du diocèse Jean-Marie de La Mennais 7 rue Jules Verne dans le quartier de Cesson à Saint Brieuc. Ce déménagement permet de se rapprocher de la Maison Saint Yves, 24 rue de Genève, qui accueillait déjà certains services diocésains. La restauration y sera assurée pour les deux maisons.

L’inauguration de la Maison Jean-Marie de la Mennais aura lieu le samedi 23 septembre à 14 h, en présence de Mgr Fruchaud qui bénira ce nouveau lieu de vie, de rencontre, de travail au service de la mission de l’Église diocésaine. Cette inauguration se poursuivra jusqu’à 17 h par des « portes ouvertes » qui permettront à tous ceux qui le souhaitent de découvrir cette nouvelle maison et ceux qui y travaillent.

Pourquoi une nouvelle maison diocésaine ?

L’ancienne maison diocésaine, située 1 place St Pierre à Saint-Brieuc, cumulait différents inconvénients : accès difficile, manque de parking, bâtiment ancien sans aménagement possible, état dégradé.

Une opportunité s’est présentée en juin 2005 avec la mise en vente, par la Congrégation des sœurs de la Providence, du Foyer La Mennais, rue Jules Verne à Saint Brieuc. La proximité de la maison St Yves, où étaient déjà installés certains services diocésains rue de Genève, permettait d’envisager une maison diocésaine répartie sur 2 sites.

Cette nouvelle Maison du Diocèse porte le nom de Jean-Marie de la Mennais, fondateur de la congrégation des sœurs de la Providence qui occupaient les lieux avant la mise en vente. J-M. de la Mennais a aussi fondé la congrégation des Frères de Ploërmel. Il a été vicaire général du diocèse de St-Brieuc.

Dans l’ensemble de ce projet de maison diocésaine, la localisation de la radio diocésaine RCF-Clarté a également changé. Elle est désormais installée 2 rue de la corderie, dans les locaux de l’ancien carmel.

Ce que va favoriser cette nouvelle implantation de la Maison du Diocèse

Vivre en communion

De plus en plus, les différentes paroisses, mouvements ou services de l’Eglise, ressentent le besoin de réfléchir et d’agir ensemble. Ils trouvent là un élan. Une communauté qui s’isole est trop fragile aujourd’hui. _La maison diocésaine est un lieu nécessaire pour permettre de multiples rencontres, brasser des expériences et des initiatives, partager des documents, favoriser la convivialité, croiser toutes sortes d’activité de l’Eglise.

Vivre le témoignage

Devenue plus réduite, l’Eglise est moins visible. Les gens risquent de ne voir d’elle que ce qui la rattache au passé, les belles pierres ou encore la célébration des grands moments de la vie dans la liturgie. Or, l’Eglise c’est encore bien davantage. Des chrétiens aujourd’hui se rencontrent pour réfléchir à leur vie et s’entraider à faire des choix ; ils s’initient ou approfondissent leur foi ; ils cherchent à comprendre ce qui se vit dans la société et à y être davantage présents ; ils s’ouvrent à la vie spirituelle… La maison du diocèse offre un véritable espace d’accueil, lieu de rencontre ouvert à tous, qui puisse guider chacun dans ce qui fait la richesse de la vie de l’Eglise.

Un signe diocésain

Chacun se sent particulièrement attaché à sa paroisse, à son service d’Église ou à son mouvement. C’est heureux. Cependant le lieu d’Église qui dit et vit le mieux l’Église c’est le diocèse. Les paroisses et les différents groupes sont des cellules d’un corps de l’Église plus vaste qu’est un diocèse. L’appartenance au diocèse devrait être pour les catholiques le premier de leurs liens d’Église. Cette maison diocésaine est la maison de tous les catholiques du diocèse. Plus chaleureuse et accueillante, chacun doit s’y sentir chez lui dans la communion diocésaine.

Défis

C’est à de vrais défis que nous engage ce changement : Intensifier des collaborations entre les différents services, mouvements et paroisses ce qui suppose la volonté de sortir de son pré carré pour s’ouvrir aux autres.

Mgr Laurent Le Boulc’h

Samedi 23 septembre 2006

Documents à télécharger