Jeudi 30 novembre 2017

Fais de moi un veilleur

0 vote

Au creux de mes mains, Seigneur J’ai allumé une lampe, humble et vacillante. Je la sais fragile, Mon Dieu, tu fais de moi un veilleur, Qui trace dans l’obscurité de l’attente Un chemin de lumière qui serpente, Comme une espérance en marche.

Si tu savais mon Dieu, combien je t’attends. Mes yeux s’usent à regarder le ciel, Et s’égarent parfois en quête d’horizon. Mais je sais, que toi aussi, aux frontières de l’autre, tu te tiens, Et tu attends.

Toi aussi tu te mets en route Car toute rencontre est une marche, À la rencontre l’un de l’autre. Si tu venais, mon Dieu !

Auteur inconnu