Interreligieux

  • Parce que les cibles étaient « indistinctes », les attentats de novembre ont créé un choc profond parmi les musulmans de France.
  • Les prises de position ont été plus nombreuses qu’après les attentats de janvier, même si elles sont loin d’être unanimes.

Une large part des débats de l’Assemblée plénière des évêques de France, qui se tient cette semaine à Lourdes, est consacrée au dialogue avec les musulmans. Face aux approches diverses au sein de l’épiscopat, les évêques ont souhaité un débat franc.

L’audience accordée ce matin à Rome par le pape François à l’imam d’Al Azhar, le cheikh Ahmed Al Tayeb, est une première. Elle marque la reprise d’un dialogue interrompu depuis cinq ans avec cette prestigieuse institution de l’islam sunnite, aujourd’hui fragilisée.

Le pape poursuit le dialogue avec l’islam En recevant le grand imam d’Al-Azhar, le pape François met fin à dix ans de contentieux entre la prestigieuse institution de l’islam sunnite et le Saint-Siège. Comme Jean-Paul II et Benoît XVI, François voit dans le dialogue entre religions, mais aussi avec la science ou l’écologie, un outil au service du bien commun. Des chrétiens et musulmans engagés dans la rencontre interreligieuse considèrent cette audience comme un signal, susceptible d’encourager le travail de terrain.

Trente ans après la première rencontre interreligieuse d’Assise convoquée par Jean-Paul II, le pape François se rendra le 20 septembre dans la ville du Poverello en conclusion de la Journée mondiale de prière pour la paix organisée par Sant’Egidio.

Président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le cardinal français Jean-Louis Tauran s’est exprimé hier à l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes. Sans se voiler la face sur la crise grave que traverse l’islam, le cardinal et les évêques ont appelé à un « dialogue en vérité ».

Après l’assassinat du P. Jacques Hamel, en juillet dernier, musulmans et chrétiens s’étaient retrouvés le temps de messes et d’hommages. Six mois après, dans les Bouches-du-Rhône, diverses initiatives visent à faire perdurer ces rencontres.

Aujourd’hui et demain (22 et 23 février 2017), le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et la commission du dialogue d’Al-Azhar se réunissent au Caire pour un séminaire sur « la lutte contre le fanatisme, l’ex et trémisme et la violence au nom de la religion ». février

Moins d’un an après avoir reçu à Rome le grand imam d’Al-Azhar, le pape se rendra en Égypte les 28 et 29 avril prochain. Il a accepté l’invitation des autorités, des Églises catholique et copte-orthodoxe et d’Al-Azhar.

Le ministre de l’intérieur, Bruno Le Roux a reçu le 16 mars 2017 un rapport pour améliorer la formation des imams.

Pour La Croix, il évoque les différents chantiers en cours concernant « l’islam de France ».

0 | 10 | Tout afficher