Bioéthique

A l’approche de l’ouverture du débat parlementaire en vue de la révision de la loi bioéthique, alors que l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques va publier son rapport et que le Comité Consultatif National d’Éthique va donner son Avis, l’Église de France explique sa position sur l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

Dans une Déclaration signée par tous les évêques de France : « La dignité de la procréation » (coédition, Cerf, Bayard, Mame), l’Église catholique rappelle la valeur de la procréation : acte profondément et spécifiquement humain dont la manipulation entamerait gravement la valeur de fraternité qui fonde le pacte social en notre société.

Synthèse cartographique de la consultation publique Publiée le mardi 05 juin 2018 Bioéthique - consulation publique juin 2018 à télécharger sur https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/ Voir également : https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/

Dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique, nous vous proposons de lire l’homélie prononcée par Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, lors des messes célébrées à Saint-Charles-de-Monceau et Notre-Dame de Paris, le 4 février dernier.

Dernier jour pour participer http://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/science-et-ethique/etats-generaux-de-bioethique/452725-participer-aux-etats-generaux-de-bioethique/

Nous devons tous pouvoir réfléchir le plus sereinement possible à la fin de vie. En apportant leur éclairage, les 118 évêques de France signent une Déclaration « Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! », ce jeudi 22 mars 2018. Ils expriment leur compassion envers leurs frères et sœurs en fin de vie et saluent les professionnels de santé qui leur procurent une réelle qualité de vie avec une fin de vie la plus apaisée possible. Ils déplorent les disparités d’accès aux soins palliatifs sur le territoire national, ainsi que l’insuffisance des formations proposées aux personnels soignants, car cela engendre des souffrances tragiques. Ce sont elles qui occasionnent les demandes de légalisation d’assistance au suicide et d’euthanasie.

Avec ces constats, les évêques de France avancent six raisons éthiques majeures pour s’opposer à cette légalisation qui, à nouveau, troublerait profondément notre société. Ils appellent leurs concitoyens et leurs parlementaires à un sursaut de conscience pour que s’édifie une société fraternelle où nous prendrons individuellement et collectivement soin les uns des autres.

Les 118 évêques signataires insistent : « Ne nous trompons donc pas d’urgence ! »

Quelles que soient nos convictions, la fin de vie est un temps que nous vivrons tous et une inquiétude que nous partageons. Chacun doit donc pouvoir y réfléchir le plus sereinement possible, en évitant les écueils des passions et des pressions.

Conférences Bioéthique Conférence du Pr Jacques Ricot à 20h30 sur « Bioéthique : au moment des choix servir l’homme » : Lundi 12 mars au lycée Sacré-Cœur (Saint-Brieuc) Mardi 13 mars à l’espace Sainte-Anne (Lannion)Rencontres de l’Espace de réflexion éthique de Bretagne Mardi 13 mars à 18h sur « Médecine (...)

Les États généraux de la bioéthique se sont ouverts le 18 janvier dernier. Une large consultation est organisée afin de recueillir les avis du plus grand nombre sur des questions graves, notamment la P.M.A., procréation médicalement assistée, mais peut-être aussi l’euthanasie parfois tristement exigée (...)

Quel monde voulons-nous pour demain ? Depuis le 18 janvier, les débats des États généraux de la bioéthique ont commencé. Leur objectif est simple : permettre à tout citoyen de s’éclairer sur les avancées scientifiques et techniques concernant la bioéthique, se forger un avis et l’exprimer. Ces (...)

Les États généraux de la bioéthique se sont ouverts le 18 janvier. Une large consultation est organisée afin de recueillir les avis du plus grand nombre sur des questions graves, notamment la procréation médicalement assistée (PMA), mais peut-être aussi l’euthanasie parfois tristement exigée comme un (...)

Le nouvel archevêque de Paris réunissait, samedi, les prêtres et conseils paroissiaux du diocèse pour faire le point sur les initiatives prises en faveur de l’accueil des migrants. Pour La Croix, Mgr Michel Aupetit explique que la même vision de l’homme est en jeu sur cette question et dans la révision des lois de bioéthique qui s’annonce. Il invite la société tout entière, et les catholiques au premier chef, à se laisser « déranger » par les personnes les plus fragiles.

Retrouvez l’entretien de Mgr Aupetit recueilli par Bruno Bouvet et Samuel Lieven dans le journal La Croix du 15/01/2018, en cliquant sur le lien ci-dessous