Publié le lundi 15 février 2016

Rencontre des forces vives

Forces vives de la paroisse Erquy Fréhel

Une centaine de personnes effectuant des services variés dans les différents relais paroissiaux (Erquy, Fréhel, La Bouillie, Plévenon, Plurien) se sont retrouvées, le 29 janvier 2016 à la salle des fêtes de Plurien. Une soirée pour se connaître, se retrouver et remercier.

Le Père Perrot a, dans son mot d’accueil, demandé une pensée particulière pour ceux qui, présents l’an dernier, nous ont quittés durant l’année 2015. Il a donné ensuite le bilan de cette même année : 39 baptêmes, 29 mariages et 131 obsèques. Rappelant la mission de l’Église : « Annoncer, célébrer et servir », il nous a invités à porter notre regard vers l’avenir proche : besoin de renouvellement des chrétiens engagés, par exemple pour le service des funérailles ; travaux du presbytère d’Erquy et démarche du synode diocésain (10 équipes à Erquy-Fréhel et 20 à Pléneuf). Il a conclu par cette phrase : « Ensemble osons l’espérance ; le synode est là pour nous aider dans notre réflexion. »

Le repas a été entrecoupé par quelques intermèdes :

  • Les chorales très heureuses de chanter ensemble et communiquant leur enthousiasme à l’assistance qui a repris les chants rythmés aux paroles « fortes »,
  • Des conteurs et des chanteurs mêlant émotion et humour.

J’ai recueilli les commentaires « à chaud » de quelques personnes : « rencontre conviviale, sympathique ; on se sent en famille ; on partage un bon moment ; ce type de rencontre est à conserver » ; toutefois un seul « bémol, la faible présence des jeunes générations ».

Un autre participant a rédigé un témoignage que je vous livre : « Tout d’abord merci au Père Perrot d’avoir permis cette rencontre. Merci aussi aux actifs qui par leur accueil, leurs sourires ; leurs jolies décorations nous ont fait oublier les aléas de la vie. Nous n’oublions pas, non plus, Joël et Stéphane qui ont donné le « tempo » de la joie. Nous pouvons formuler des vœux, ouvrir les portes de la fraternité et de notre tolérance, encourager les plus jeunes à rejoindre les « acteurs » de la communauté paroissiale. Sachons agir, aimons, sourions comme nous avons su le faire le soir des forces vives »

Encore un grand merci aux organisateurs !

Emmanuel, chanteur à la chorale paroissiale